Search   FAQ   Memberlist   Annuaire   Private Messages   Profile   Register   Log in   
 [SPOIL] Discussion sur Star Wars 9 l'ascension des Skywalker
Post new topicReply to topic
Avangion
As de la Chasse

Offline

Joined: 30 Aug 2014
Posts: 3,478
Joueur de: Paris
Faction préférée: Sans préférence

PostPosted: Mon 30 Dec - 16:48 (2019) Reply with quoteBack to top

Mon avis sur TROS

Si le retour d'Abrams et l'éviction de Trevorrow pour la réalisation de l'épisode IX m'avait plutôt satisfait, j'avais été quelque peu échaudé par les fuites révélant une partie du scénario. Je suis donc allé au cinéma un tantinet inquiet quant à la qualité de la conclusion de la postlogie de SW et ce d'autant plus que j'avais beaucoup apprécié TLJ et que j'aurais très décevant une conclusion ratée. Seul point qui me rassurait : l'estime que je porte à JJA en tant que réalisateur dans le genre de films d'action grand public, genre qu'il maitrise très bien.

Un renversement de mes attentes

Étrangement, mon sentiment sur l'épisode IX, après deux visions attentives, est que mes sources de satisfaction et de désappointement ne sont pas tout à fait là à où je pensais les trouver. En terme de mise en scène, l'épisode IX est beaucoup moins maitrisé que l'épisode VII que je trouve toujours extrêmement bien réalisé. Dans TROS j'ai trouvé JJA parfois maladroit. D'abord dans quelques scènes frôlant le kitsch (comme la mort de l'empereur). Mais surtout dans le choix de rythme trop intense, qui saisit à la gorge le spectateur et nuit à la clarté du propos. Un tel nombre de plans par minute n'a jamais été atteint dans un SW même à l'air Disney. Certains ont critiqué le montage du film beaucoup trop « épileptique ». Je pense a contrario que le(s) monteur(s) du film ont fait des prouesses avec un cahier des charges quasiment intenable.
La faute à une volonté de trop en dire. JJA et Chris Terrio n'ont pas pris leur travail par dessus la jambe : ils ont au contraire écrit un scénario truffé d'idées, d'intrigues et de sous-intrigues… apparaissant finalement comme beaucoup trop touffu.
Il était plaisant d'apprendre le passé un peu trouble de Poe, le plaçant ainsi à un pied d'égalité avec ses deux comparses, Finn et Rey… mais était-ce vraiment nécessaire ? Tout comme il était séduisant de confronter Finn à d'autres ex-stormtroopers comme Jannah, mais il faut bien dire que l'apport narratif reste limité et complexifie la trame globale de l'histoire.
Cette épaisseur disproportionnée d'un scrip nécessitant sans doute trois heures pour bien se déployer est contradictoire avec un film ne dépassant pas les 2 h 20. On sent parfois les nécessités de le faire rentrer dans un « Lit de Procuste » malheureux. La fameuse bataille finale, pourtant réellement scénarisée avec ses objectifs, ses retournements de situation etc., devient ainsi passablement confuse. Pour tout dire elle n'est pas à la hauteur des attentes pour le final de la saga. D'autres coupes sont peut-être plus judicieuses comme, par exemple, la nature des liens entre Jannah et Lando qui n'ont pas été finalement dévoilés : on évite ainsi une nouvelle coïncidence. Il y en a déjà tellement eu dans SW qu'une de plus n'aurait pas été nécessaire.

Paradoxalement, la trame du scénario m'a beaucoup moins gênée que prévu. Sans doute car je m'étais psychologiquement préparé à cette dernière. Mais aussi car JJA a décidé, ce que je trouve assez habile, de mettre ses cartes sur table d'emblée : dès le menu déroulant nous apprenons que Palpatine est de retour et menace la galaxie. L'idée est médiocre, reconnaissons-le, et il aurait beaucoup plus intéressant de ne pas faire ressusciter et de faire de Kylo Ren le principal adversaire de la Résistance, comme RJ le suggérait manifestement dans le déroulement de TLJ. JJA voulait un vrai antagoniste et plutôt que d'en créer un de toute pièce pour ce film, il a choisi d'en ramener un à la vie. Certes, il peut se fonder sur la mort un peu rapide voire expéditive d'un des plus grands maitres de la Force dans ROJ et sur les propos mystérieux de Darth Sidious à Anakin dans ROTS sur les possibilités de vaincre la mort, mais cela reste bancal. Toutefois, une fois l'idée retenue, il valait mieux effectivement la poser d'entrée de jeu et ne pas construire le moindre mystère autour. Par ailleurs, il faut bien dire que la scène de la recherche et de la découverte d'Exogol par Kylo Ren est extrêmement efficace. JJA est à son affaire et Adam Driver toujours aussi expressif.

Le caractère touffu du scénario s'explique aussi par les besoins de donner de l'épaisseur à la renaissance d'un Palpatine qui apparait beaucoup moins comme un empereur que, dorénavant, comme un grand prêtre Sith : il ne réside plus dans un palais mais dans un temple, peuplé d'adorateurs fantomatiques. Ainsi le film vise aussi à approfondir le « lore » des Sith avec son écriture runique interdite, ses objets presque thaumaturgiques et ses adeptes malsains (dont un assassin Sith ayant exécuté les parents de Rey). Si, on avait pu reprocher à JJA d'être resté extrêmement proche du propos de l'épisode IV dans son Réveil de la Force, cette fois-ci il est plus aventureux, creusant l'histoire et les mythes de la galaxie, comme déjà l'avait fait RJ avec les Jedi sur Ach-To. J'ai personnellement beaucoup apprécié voir Rey compulser les vieux grimoires Jedi, y découvrir des secrets enfouis et aussi de nouveaux pouvoirs intelligemment présentés.

Du beau cinéma d'évasion

On a reproché parfois un côté « Indiana Jones » à la première partie du film, constituées de course-poursuites très nerveuses, mais ce n'est pas pour me déplaire. C'est d'ailleurs assez dans l'esprit et des serials et des récits pulps dont s'est toujours inspiré Lucas. C'est l'occasion d'ailleurs à JJA de mettre en scène de superbes scènes d'action où il se montre parfaitement à son affaire. C'est aussi l'occasion pour lui de combiner pour la première fois le trio Finn, Rey et Poe et je trouve que l'alchimie passe parfaitement entre les trois acteurs, très à l'aise (et sans doute très bien dirigés). Le tout renforcé par des dialogues bien écrits et un humour que j'ai trouvé parfaitement dosé : léger et piquant, dans l'esprit de la trilogie originale et de l'épisode VII. L'humour est surtout construit autour de la personne de C3PO qui trouve enfin une vraie place dans un SW depuis… l'épisode VI à vrai dire.
Si SW relève bien du cinéma d'évasion au sens noble du terme, toute la première partie du film l'incarne bien et j'ai été saisi et emporté par les péripéties du trio sur Paasana, Kijimi ou sur le destroyer du Premier Ordre.

La deuxième partie du film est par contre un peu moins légère car elle est largement structurée par l'achèvement de l'arc narratif de Rey et de Kylo. Posé dans l'épisode VII, développé par l'épisode VIII, il trouve là une conclusion que je trouve très réussie. Les idées de contact à distance déjà posées par RJ sont réutilisées très efficacement dans plusieurs scènes qui sont pour moi de très grandes réussites de la saga. L'ambiguïté d'un rapport entremêlé d'attirance et de répulsion est maintenue. Le dernier duel entre les protagonistes dans les ruines de l'Étoile de la mort II est non seulement absolument superbe visuellement mais fait sens dans le développement des personnages : l'instabilité et les errances de Rey la font échouer face à son adversaire lui-même ressaissi par son côté lumineux portée par sa mère Leia, mais aussi par sa propre conscience. L'idée de rejouer l'ultime discussion avec son père Han Solo pour incarner ce monologue intérieur est d'ailleurs brillante. Cela participe des excellentes idées du film auxquelles on intégrera l'ultime sacrifice de Leia. Je ne peux que tirer mon chapeau à Abrams et à Terrio pour avoir réussi à donner une mort aussi émouvante et significative dans une contexte aussi contraignant, à savoir devoir utiliser quelques passages avec Carrie Fisher non utilisés et une doublure de dos tout en refusant la CGI.

À la manière de ROJ qui tenait surtout par l'arc narratif de Luke et de Vador, TROS tient donc surtout grâce à l'arc de Rey et Kylo Ren et ceux de Finn et Poe plus secondaires : mais il tient fichtrement grâce aux jeux des deux acteurs et à leur investissement évident. Si les qualités ce comédien d'Adam Driver sont reconnuse, il faut signaler aussi la très bonne prestation de Daisy Ridley que j'ai trouvé très touchante et juste dans sa capacité à retranscrire ce mélange de candeur, d'hésitation voire d'errements caractérisant son personnage.

Un approfondissement des thèmes de la saga
Si j'ai trouvé assez dispensable l'idée d'en faire une Palpatine (même s'il faut reconnaitre que l'idée d'une famille Palpatine rencontrant, croisant, combattant voire s'alliant avec les Skywalker est une piste intéressante), le fait de lui donner par choix personnel et assentiment mutuels le nom d'adoption de Skywalker, en hommage à Luke et Leia me semble très juste. Ce choix est en accord avec les thèmes de la saga qui ont toujours donné la prédominance à l'enjeu moral sur la filiation biologique. L'épisode VI avait montré qu'un fils pouvait faire échapper son père à ce qu'il croyait être son destin, l'épisode IX montre qu'une petite-fille a pu échapper à celui que voulait lui imposer son ascendance maléfique. Le propos du ROJ est repris donc et approfondit un peu à la manière des enjeux de la bataille finale contre le menaçant : dans le ROJ, les Ewoks incarnaient la simplicité et le dénuement face à maitrise technologique et matérielle. Dans TROS, la flotte de Lando venue renverser la situation incarne la diversité infinie de la galaxie et la Résistance ne peut triompher que grâce au soutien de gens « ordinaires » soudainement interpelés par un combat qui ne doit pas rester celui de groupes militaires antagonistes organisés : l'avenir de la galaxie ne peut être simplement du ressort de ces derniers.

Conclusion

Au milieu d'un certain nombre de précipitations, de confusions, de surenchères maladroites et de facilités scénaristiques évidentes, l'épisode IX de JJA a malgré tout réussi à maintenir les deux fils conducteurs de la saga : l'évasion fondée sur l'émerveillement et le dépaysement et le message moral à portée universel. Le chemin était difficile pour Abrams et l'on sent que d'une certaine manière, le film a été accouché dans la douleur, au milieu d'une profusion d'idées et d'hésitations, mais, ô miracle, l'ensemble tient. Un peu à la manière du ROJ auparavant d'ailleurs.

_________________
Rebelle 5x X-Wing 3x Y-Wing 3x A-Wing 2x B-Wing 1x HWK 4x Z-95 2x E-Wing 1x YT-2400 2x Faucon 2x K-Wing 1x Ghost 2x ARC-170 2x U-Wing 1x Tie Sabine 1x Auzituck 1x Phantom II
Empire 10x 3x 3x Tie Interceptor 1x 3x 2x Tie Defender 2x :TP: 2x Tie Fantom 3x :TI: 2x Tie Striker 2x TIE Aggressor 1x Alpha Class Starwing 1x TIE Reaper 1x VT-49 1x :ACG: 1x Imperial Raider
Scum : 4x 3x 2x 4x 1x Hound's Tooth 2x Kihraxz Fighter 1x Mist Hunter 1x Punishing One 3x Protectorate Starfighter 1x Shadow Caster 1x Quad Jumper :1x Scurrg 1x Kimogila 1x Firespray 1x C-ROC
First Order 6x :TFO: 2x Tie Special Force 1x Upsilon Class Shuttle 2x TIE Silencer
Resistance 3x T-70 1x Resistance Bomber 1x A-wing RZ-2 1x 1X Resistance Transport 1X Fireball
Following members like this message:
Cryx Thypex (30/12/19), Alexenligne (30/12/19), Leo Stargazer (30/12/19), Slydredd (30/12/19)


Last edited by Avangion on Mon 30 Dec - 19:44 (2019); edited 13 times in total
Publicité






PostPosted: Mon 30 Dec - 16:48 (2019) Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
Kaspatou
Pilote Aguerri

Offline

Joined: 22 Aug 2018
Posts: 457
Joueur de: Prades-le-lez (34)
Faction préférée: Sans préférence

PostPosted: Mon 30 Dec - 17:38 (2019) Reply with quoteBack to top

Très bonne analyse  Okay
C'est clair que ce film aurait mérité 3h au lieu de 2h20. C'était peut-être un pré-requis Disney afin d'être compatible avec le jeune public. Disney nous réserve peut être une surprise : une version longue rendant le film moins expéditif. Je suis sur que se sera commercialement banquable et que nous y retournerions tous  Mr. Green

_________________
 :  Tie Interceptor Tie Bomber Tie Defender Tie Fantom :TP: :TI: Tie Striker TIE Aggressor Alpha Class Starwing TIE Reaper TIE/rb :ACG:
 :  X-Wing X-Wing XWing Renegade Y-Wing Y-Wing A-Wing B-Wing Dague A/SF-01 B-Wing HWK E-Wing E-Wing Tie Sabine Auzituck Phantom II ARC-170 ARC-170 U-Wing Regenade YT-2400 Faucon Lando Tantive IV
 :  Jedi Starfighter Jedi Starfighter Aethersprite Delta-7 Jedi Torrent V-19 Torrent V-19 Naboo N1 BTL-B Y-Wing ETA-2 V-Wing ARC-170 ARC-170 LAAT Gunship Tantive IV
Following members like this message:
Avangion (30/12/19)
Cryx Thypex
Pilote Confirmé

Offline

Joined: 03 Apr 2018
Posts: 244
Joueur de: TOULON
Faction préférée: Empire

PostPosted: Mon 30 Dec - 18:05 (2019) Reply with quoteBack to top

Je suis a plutot d'accord avec tout ce que tu dis Avangion.
Et c'est vrai que la bataille finale qui promettait d'être monstrueuse, tombe un peu comme un souflet. Car on ne la voit pas au final. C'est bien le problème.
Quelques plans de chasseurs se faisant démolir, le très beau plan de la tempête de Force qui ionise tout, mais en dehors de ça, aucune vision des combats de l'armada civile contre les centaines de destroyers, qui même si pas encore pleinement opérationnel car sans bouclier, restent porteurs d'armes destructrices par rapport à des vaisseaux civils et quelques croiseurs qu'on peut supposer correctement armé. Et c'est pas avec des petites tourelles quadlaser qu'on fait des dommages important sur un vaisseau de la taille d'un destroyer avec leurs coques de qualité militaire. Faut du vrai turbolaser.
Bref là dessus j'attendais beaucoup plus de visuel de combat comme dans l'épisode VI où là on était mieux servit je trouve. Ou façon le plan séquence d'intro de l'épisode III.

_________________
Empire x6 x2 Tie Royal Guard x2 Tie Saber Scadron :ACG: VT-49 Tie Fantom Tie Bomber Tie Defender :TP: Alpha Class Starwing Tie Defender Veteran :TI: TIE Aggressor Tie Striker TIE Reaper Imperial Raider
Rebelle X-Wing x2 Y-Wing A-Wing B-Wing K-Wing Ghost A-Wing 2 B-Wing Dague E-Wing Z-95 HWK U-Wing Regenade XWing Renegade YT-2400 Faucon ARC-170 Tantive IV
République Torrent V-19 x2 Aethersprite Delta-7 Jedi Jedi Starfighter ARC-170 Naboo N1 Naboo N1 BTL-B Y-Wing
Scum C-ROC
Following members like this message:
Avangion (30/12/19)
Akrythael
Pilote Confirmé

Offline

Joined: 25 Mar 2019
Posts: 269
Joueur de: Ribeauvillé
Faction préférée: Rebelle

PostPosted: Sat 4 Jan - 14:58 (2020) Reply with quoteBack to top

Ça a été pour moi une expérience longue et douloureuse que de regarder ce condensé de fan service maladroit jusqu'au bout (mon front me fait encore mal).

Ça commence très mal avec Palpatine annoncé vivant via le trailer et dévoilé au spectateur dès les 5 premières minutes du film en mode "ta gueule, c'est la Force du côté obscur et t'y connais rien". Suivi par le fait que tout le monde est plus ou moins au courant depuis le début de la trilogie, en plus de savoir qui est réellement Rey (mais alors pourquoi personne n'a rien dit ni tenté quoi que ce soit avant bordel !).

On enchaîne les plans qui n'ont ni queue ni tête et qui se résument soit à du remplissage avec des dialogues courts, inutiles et bien nunuches comme il faut et qui n'ont qu'un but moralisateur à la Disney (l'amitié, le courage, la persévérance, on est des gentils, blablabla), soit à une péripétie que doivent affronter les personnages avec une solution toute simple qui leur est octroyée sans aucune difficulté au bout de 10 secondes pour passer rapidement à la suite (comme Zorri qui intercepte le groupe, Rey leur met une tannée "Oh t'as l'air d'être gentille je t'aide et je donne à Poe un multi-pass impérial" ou le commandant Rex "Je suis un espion, je vous aide. Tirez moi dans le bras pour que j'aie un alibi" Et la scène d'après il se fait buter. Pour ne citer que ces deux passages...).

Ces facilités scénaristiques entachent grandement le scénario qui est déjà bancal et tout tracé. Kyshlo Ren qui redevient gentil, c'était téléphoné depuis le 7 (je veux être un sith, comme papy, mais au fond je suis pas vraiment un méchant, juste un frustré de la vie en manque de reconnaissance qui a pas compris qu'être comme papy, ça veut en fait dire avoir un bon fond et finir en gentil, wouaaaah on l'avait pas vu venir). Rey qui est la petite fille de Palpatine, j'avais misé sur le fait que c'était Snoke ou Palpatine qui l'avait créée et qui avait fait en sorte qu'elle soit liée par la Force à Ben. Au final j'étais pas loin.

Les chevaliers de Ren font office de figurants, les Sith Troopers ne sont là que pour pouvoir vendre des goodies et la fin avec le baiser de Rey et Ben en prince charmant qui se sacrifie m'a littéralement donné envie de gerber. Les tentatives d'intrigues amoureuses sont pitoyablement amenées, les personnages des premiers films qui arrivent à l'écran auraient pu être n'importe quels autres nouveaux personnages et font simplement office de pommade pour les fans pour camoufler le manque de profondeur du film et combler son vide intersidéral de cohérence. Je préfère ne pas parler des clins d'œil à d'autres films qu'on peut trouver ça et là, c'est simplement ridicule et ça casse complètement "l'immersion".

Oui, les plans, les scènes, les costumes et les effets spéciaux sont réussis, mais je ne regarde pas un Star Wars pour débrancher mon cerveau parce que c'est le seul moyen d'apprécier le film grâce au syndrome de la madeleine de Proust. Si je veux voir un film dans le genre, je vais regarder Transformers ou autre block buster similaire.

La tâche qui incombait à J.J. Abrams de sauver les meubles avec ce qui avait été fait avant dans le 8 était colossale, on ne peut donc pas lui en vouloir pour le résultat. Certes, le 9 est "moins pire" que les deux précédents, mais on sent clairement qu'il y a une contrainte de production similaire à un atterrissage en catastrophe d'un avion en chute libre.

Comme ça a été dit plus haut, on en a enfin fini avec cette nouvelle trilogie. On va pouvoir laisser ça de côté et passer à la suite.

_________________
Rebelle E-Wing E-Wing E-Wing HWK  YT-2400 XWing Renegade XWing Renegade XWing Renegade XWing Renegade  X-Wing U-Wing Regenade  U-Wing  Y-Wing Y-Wing Y-Wing  A-Wing A-Wing A-Wing  B-Wing B-Wing ARC-170  Ghost  Phantom II  Z-95 Z-95 Z-95 Z-95  Tie Sabine Tie Sabine

République Jedi Starfighter Jedi Starfighter Ltd Naboo N1 Naboo N1 Naboo N1 Naboo N1 Naboo N1 Naboo N1 LAAT Gunship

Last edited by Akrythael on Sat 4 Jan - 18:05 (2020); edited 1 time in total
Bona
As de la Chasse

Offline

Joined: 06 Oct 2015
Posts: 1,244
Joueur de: paris
Faction préférée: Empire

PostPosted: Sat 4 Jan - 17:36 (2020) Reply with quoteBack to top

Pour moi perso, je suis déçu, le film est plein de lien, mais beaucoup trop.
Les raccourcis auraient pu largement être plus travaillés. La bataille finale n'est finalement pas terrible, et je trouve que les droïdes ont un rôle très restreint. Et en effet kylo et Rey sont devenus des super jedi Sad 
Apres il y a des trucs sympas, mais j'en attendais beaucoup plus pour la fin de cette saga mythique

_________________
Display posts from previous:      
Post new topicReply to topic


 Jump to:   




Index | Administration Panel | Create free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001/3 phpBB Group :: dgf X-wing :: All times are GMT + 1 Hour

Create by dagonfield genesis :: by nerevare